Turbulence

Plus de photos de Jean Marc

Dans la jeune garde Jamaïcaine ,trois sing-jay pour un plateau qui décoiffe.
Encore une soirée de feu en perspective pour ce dimanche de Pâques
.


Turbulence
Ce jeune sing-jay originaire de Kingston à commencé à prendre le micro dès l'âge de 10 ans.
Découvert sur le label X-TERMINATOR avec le single " Thing of Peace ", il fait aujourd'hui sa place parmi les plus grands. Epaulé et influencé par Sizzla, il affiche désormais l'assurance de celui qui vient de sortir cinq albums successifs :
C'est en 2003 que Turbulence a pris son indépendance et a fondé son propre crew " Higher Trod Family "

A 25 ans, il est débordant d'inspiration et de projets, rassemblant déjà autour de lui une communauté artistique prête à le soutenir. Il occupe à présent la scène internationale sans son mentor, Sizzla Kalonji.
.  
 Pur plaisir que d'entendre cette voix fraîche, bien démarquée aujourd'hui du style -des styles de Sizzla. 
Turbulence est un mystique, la plupart de ses lyrics sont dédiés à Rasta. A la musique aussi, au pays, son histoire et son peuple… cultural artist.


Bio TURBULENCE sur reggae.fr
Né en 1981, à Kingston
, Turbulence est sans conteste l'un des sing-jays les plus talentueux de Jamaïque. Il débute avec le nom de Double Trouble, puis opte pour Turbulence sur les conseils d'un ami.
Repéré par Fatis Burell, le boss du label Xterminator, le même qui a fait émergé Sizzla Kalonji, Turbulence va apprendre le métier grâce au célèbre producteur.
A ses débuts, Turbulence était perçu comme un copycat de Sizzla. Il faut dire que les deux hommes appartenaient au crew de Fatis, de même que Luciano, Prince Malachi et consorts… Et c'est vrai que ses premiers titres pouvaient prêter à confusion tant la voix de turbulence et celle de Sizzla étaient proches.
Mais doucement et sûrement Turbulence a fait son chemin et a réussi à trouver sa propre voix aux côtés de celui qu'il considère comme sa plus grande inspiration. Il débute avec le single " Think of peace ". Il travaille très vite avec la crème des producteurs jamaïcains actuels : Bobby Digital et Black Scorpio en tête ! ! !
Il enchaîne avec des titres comme " Feelin da vibes " et de nombreuses apparitions sur des séries comme " ethiopia awakes " (ultime ! !), le " faith riddim ", le " campo riddim ", le " honey cone riddim "… Il rencontre un énorme succès sur son île natale où il se positionne très vite comme l'un des artistes favoris des rudeboys.
Mais Turbulence a la tête sur les épaules, il a profité de ses premiers succès pour monter sa boîte de prod " Higher Trod ". Il a également un certain nombre d'albums d'inégales valeurs tels que " Different Things ", " Truth ", " Join us ", " Future ", " Rising ", " Hail to the King ". Pourvu qu'il privilégie la qualité pustôt que la quantité comme Sizzla.
Pour ceux qui ont eu la chance d'assister à son concert en première partie de Sizzla, ils ont pu apprécier les qualités vocales et scéniques de cet artiste. Pour les autres, il faudra rattraper votre retard.
Pour les amateurs de galettes, on peut citer parmi ses dernières prestations musicales les plus remarquées ses apparitions sur le livity riddim, le mr greedy riddim, le clean vibes riddim (made in France), le no war ridim…


http://www.reggae.fr/lire-interview/42_interview-.html
D'où viens ton nom ?

Ce nom m'a été donné par un vieux rasta jamaïcain. A cet époque je me faisais " Double Trouble ", mais j'ai fait lors d'un de mes concerts ce rasta ma dit que je n'avais pas créer de troubles mais plutôt une turbulence.

Peux-tu nous présenter ton album Hail to the King ?

Je voudrais dire aux gens " One Love, One heart, One destiny, One King " ne laissons pas les religions ou les races nous diviser. Cela résume le concept de tous mes albums.

Présente-nous Fatis Burrel...

Fatis Burel m'a beaucoup influencé dans ma vie, c'est un parfait soldat, un grand esprit, un énorme producteur pour : Sizzla, Luciano, Mikey General, Sanchez, Turbulence, Chezidek, presque tous les artistes de JA sont passés par l'Xterminator label. Fatis Burrel m'a beaucoup appris dans la musique. Je l'en remercie toujours. C'est un très bon producteur. C'est un homme bon…

Parle nous de ton big tune Ethiopia Awakes...

La bible mentionne le réveil du créateur en Ethiopie. La bible dit " la civilisation a commencé en Ethiopie ", alors pourquoi ne pas retourner en Ethiopie, ma maison ? Tu sais, tout le monde vient d'Ethiopie, aussi bien les blancs que les noirs.

Comment définirais-tu Rasatafari ?

Rastafari est tout, il n'a pas une place dans ma vie, c'est ma vie.
Interview par Timalpoli, Noart, Underskore / Paris

 

Le MC nous annonce l'arrivée de TURBULENCE. Le singjay évolue toujours sous l'aile protectrice de Philip 'Fatis' Burrell, mais développe aussi des projets plus perso avec son équipe de Higher Trod Music. Grâce aussi au soutien de nouveaux producteurs, Turbulence a énormément enregistré ces derniers mois (disco).
L'accueil de l'Elysée est tout de suite chaleureux, tellement bruyant même que l'on entend à peine la voix de Turbulence. Mega sourire aux lèvres, il enchaîne les titres: un bout de "Think of Peace", un autre de "My Way to Zion", des titres chargés de messages, mais on a toujours du mal à comprendre. En fait le son n'est pas encore vraiment calé et Turbulence doit peaufiner les réglages.
En plus, il n'aura guère de temps sur scène. A peine quoi, quatre ou cinq titres? pas plus de vingt minutes, juste de quoi apprécier la voix de Turbulence. Qui ne cesse de mûrir: si certains accents rappellent encore ceux de son aîné Kalonji, son phrasé haché, mêlé de puissance et de douceur, marquent maintenant clairement son style. Le public de l'Elysée ne s'y trompe pas et l'encourage avec une réactivité qui scotche le sourire sur le visage de Turbulence. La prochaine fois, l'artiste viendra sans doute dans d'autres conditions (en tête d'affiche???) et donnera alors la mesure et la diversité de son talent. Une autre fois, car ce soir il quitte la scène lorsque nous commençons tout juste à être dans le bain. 
 

Lutan Fyah
est un jeune artiste Bobo dread Jamaïquain. Né à St. Catherine en Jamaïque sous le nom d'Anthony Martin, il fut exposé à la musique très jeune.

A l'instar de nombreux artistes, il n'a pas appris a chanter dans les églises, mais dans son " yard ", où de nombreux chanteurs venaient entraîner leurs vocaux et rendre visite à son grand-père. Cependant de très bonne capacité sportive l'on amené à défendre son pays sous le maillot de son équipe de football. Mais comme s'il ne pouvait échapper à son destin, il retourne dans le monde de la musique
et fait un tour dans à peu près tous les studios des environ et commença vraiment dans le business en passant une audition au studio Gargamel de Buju Banton et en étant reconnu comme jeune artiste prometteur.
Il a l'habitude de tourner avec Jah Mason et à signer de nombreux singles pour des labels tels que Banton's Gargamel, Lustre King, Higher Ground (avec Anthony B)… On a aussi pu l'entendre sur différents albums, celui de Turbulence et de Luciano par exemple. Lutan Fyah est un artiste au chant puissant et aux paroles fières et intelligentes. Pas mal de bons morceaux dans sa discographie,
Armageddon War, single sorti chez Gargamel Label, lui a ouvert les portes de l'Europe ainsi que celles des Etats-Unis. Fling Stone fut pas mal reçu par le public et sut avoir un très large impact sur les gens du milieu.
En 2001, l'organisation Ghetto Technologies arrive à le faire venir sur l'évènement " North West Reggae Fest in Seattle, Washington ". Là il fournit une telle prestation, que de nombreuses dates sont organisées pour qu'il tourne sur le reste de la côte Ouest des Etats-Unis, puis sur la côte Est, pour finalement tourner pendant un moi complet en Europe dans des pays comme l'Allemagne, Autriche et la Suisse. Ce n'est qu'en 2004 qu'il passa pour la première fois en France.
Lutan Fyah fait partie de cette nouvelle génération d'artiste Jamaïquain et c'est à n'en point douter un nom dont le public va entendre parler !

Discographie :

Le premier album de Lutan Fyah est sorti pendant l'année 2004 à un moment où tout le monde se remettait de la claque reçu avec la sortie de " World Crisis " en duo avec Anthony B. Voilà pour le setting, jusque là tout était mis en œuvre pour qu'on s'attende à du grand art sur cette galette…et effectivement pas de réel déception avec les différents morceaux choisis. Car en effet comme très souvent dans l'industrie du disque en Jamaïque, l'album est un prétexte à la compilation des meilleurs (on se demande des fois) sorties single de l'artiste.
Ici on échappe un peu à cela dans le sens, où la plupart des morceaux sont à peu prés dans le même ton Nu-roots, même si des morceaux comme " Dem no know Demself " morceau Drum n' Bass, très réussi s'il en est, marque une capacité de l'artiste à s'adapter à d'autres rythmes. Quelques featuring bien choisis agrémentent l'album, ainsi " Peace " feat Luciano et Tafari est très bon reggae, très mélodique. Le " Black King " avec Jah Mason, a déjà tout déchirrer dans les soirées Sound System de l'été passé et a montré son efficacité projetté dans des enceintes de plusieurs kilo watts. " Clearance " est déjà l'un des titres phares de Lutan Fyah et c'est avec plaisir qu'on le retrouve sur ce cd avec d'autres purs morceaux. Le " My reputation " avec Al Pancho, est un de ces track qui une fois découvert est écouté en boucle, all day long.
Enfin pas besoin d'aller beaucoup plus loin dans la description des morceaux présents, ici le connaisseur de Lutan Fyah se jettera sur cette sortie comme l'amateur qui ne le connaît pas encore ne peut pas passer à côté sans l'acheter… Un bobo dread encore bien " conscious ", " rasta " en un mot " Kultcha' " qu'il faut soutenir. Bless.


Chezidek

Chezi, c'est du très Roots ! Ses influences s'orientent vers des chanteurs fondateurs qui ont forgé cette musique tels que Bob Marley, Peter Tosh, Jimmy Cliff, CultureChezidek a depuis fait ses preuves dans les grands rendez-vous reggae comme le " Magnum Sting ", " Teen Splash ", " Dancehall Jam Jam ", " Bob Marley Tribute ", " Tribute to Peter Tosh ", " Rebel Salute ". Il a également été sacré meilleur jeune artiste par la très sérieuse Jamaica Federation of Music and Affiliated Artiste (JFM).

Pour les bons en anglais, voici la bio officielle


Bio Chezidek
Name : Desbert  Johnson
D.O.B : 20 June 1973
Birthplace : Seville, St. Ann's Bay
School : St Ann's Bay Infant
St Ann's Bay Primary
Marcus Garvey Technical

 

Chezidek started singing from an early age at school concerts, and was a member of St. Ann's Bay Marching Band.  Bob Marley, Peter Tosh, Jimmy Cliff, Culture and others inspired him.

After finishing school he performed on sound systems in the area,          (Turbo Charge, Mellophonic and Hurricane) as Chilla Rinch, sing and DJ at various dance and talent shows.

Chezidek first recording was at Roof Studio in Ocho Rios with producer Courtney Cole. He also did recordings with Bobby Kandors of Massive B label and Kariang Production.

 

 

Chezidek always had a special love for positive cultural music and his African Roots, which lead him to Rastafari; his love for righteousness earned him the name Mel-Chezidek then later drops the Mel and used only Chezidek.

In the year 2000 after recording a few singles such as 'Rise and be wise' produced by Sipho Merritt got a fair amount of airplay by popular Disc Jockey Elise Kelly.

He left St. Ann's Bay for Kingston where he linked up with producer Phillip "Fattis "Burrell from Xterminator Production, where he recorded his first album in the year 2002 entitled "Harvest Time" distributed by VP Records.  The album was charted number twenty eight (28) on VP top fifty (50) best selling album for the year 2003, with popular tracks such as "can't hear must feel", "Breakfree" and title track "Harvest Time", which got a lot of airplay by Elise Kelly, Mighty Mike and Ron Muschette.

His newest hit single "Leave De Trees" on the "Our Promotion" label, which is produced by his brethren Hugh Miller aka Bunny Dan; went number five (5) on Entertainment Report and BBC top (10) Dancehall charts sending an environmental message. Since then he has performed on major events Magnum Sting, Teen Splash, Dancehall Jam Jam, Bob Marley Tribute, Tribute to Peter Tosh, Rebel Salute and upcoming show Western Consciousness. He was awarded best new artiste by the Jamaica Federation of Music and Affiliated Artiste (JFM) for Middlesex.

Chezidek newest release "No come fi bus no gun" produced by Barry O'Hare and "Sell-out Sell-out" produced by Fireball on the Lion Pride Label shows the positive message, While his second album entitled "RISING SUN" is due to release on 29th March 05 on Xterminator Production label, distributed by VP Records with tracks Provider, Ants Nest, Return and Inna Love has heated up the air waves in Jamaica and Europe. 

Chezidek is also working on an album with Bobby Digital and has a few
tracks release U No Free, Call Me Back and One Perfect Love.

 

 

Turbulence Chezidek Lutan Faya Live à chateau lacour
Photos Hentica
Château Lacour | lacour 07320 Saint Agrève | Tél. : 04 75 30 12 31 | Ouverture: vendredi, samedi et veilles de fêtes de 22h30 à 4h